News

2019 10 subran

Mercredi 16 octobre au Salon Bellevue du Café de Paris, devant une centaine d’acteurs économiques de la Principauté, Ludovic Subran s’est penché sur un sujet technique mais dont les conséquences se font déjà sentir et qui pourrait devenir majeur.  

Pour la septième année consécutive, Ludovic Subran, Chef-économiste de Euler Hermes et depuis peu, du Groupe Allianz, leader européen de l'assurance et des services financiers, a régalé les adhérents du Monaco Economic Board au cours d’une conférence réalisée en partenariat avec Monaco Asset Management et la Jeune Chambre Économique de Monaco.

L’économiste s’est d’abord penché sur la situation mondiale en phase de ralentissement, s’appuyant sur des indicateurs tels que la production industrielle, le volume des échanges ou encore celui des importations des principales puissances économiques.

Face à ces éléments d’incertitude et afin d’éviter la récession dans certains pays, les banques centrales ont mis en place des politiques de relance avec des taux de plus en plus bas, particulièrement en Europe où la croissance est notoirement atone. Une aubaine pour les particuliers et entreprises qui souhaite investir, ou même pour les Etats souhaitant emprunter pour des raisons politiques à peu de frais.

Mais, cette politique n’est pas sans conséquences : impact sur les régimes de retraites complémentaires ce qui peut inciter des sociétés d'assurance vie et des fonds de pension à prendre des risques supplémentaires, baisse des bénéfices pour les banques, etc. D’autant que la reprise ne semble pas poindre à l’horizon selon Ludovic Subran qui ne se montre pas convaincu par la croissance supposée par l’arrivée de la 5G et de l’intelligence artificielle. Une « Japonisation » de l’économie donc, à laquelle l’Europe pourrait devoir s’adapter si les investisseurs commencent à se détourner du continent.

Interrogé à la fin de son intervention sur la situation monégasque dans ce contexte, le chef Économiste du Groupe Allianz n’a pas manqué de livrer quelques conseils : diversification maximum des investissements, placements dans l’immobilier et plus globalement dans le long terme. Et grâce à sa maîtrise des produits sophistiqués, Ludovic Subran affirme que la Principauté a une carte à jouer en mettant en avant des produits éthiques, liés à des engagement sociaux et environnementaux.

2019 10 dej ministre etat

A l’occasion de la nomination des Membres de la Commission de Contrôle des Informations Nominatives, Serge Telle a organisé récemment un déjeuner en présence des Membres du Gouvernement Princier.

Ce déjeuner a permis d’évoquer les modifications prochaines de la législation monégasque en matière de protection des données personnelles afin d’intégrer en droit interne les plus hauts standards désormais applicables en Europe.

A cet égard le Président de la CCIN a souhaité souligner la parfaite collaboration entre les Services de l’Etat et de la Commission dans le cadre des travaux préparatoires à l’élaboration du projet de loi destiné à modifier structurellement la législation actuelle.

Ce travail conjoint, initié depuis près de deux ans, a permis utilement des partages de points de vue et d’expériences afin que la future législation monégasque soit bien évidemment protectrice des libertés et des droits fondamentaux, et prenne également en compte les spécificités de la Principauté.

Les discussions ont également porté sur le processus de reconnaissance, par les Instances européennes, de l’adéquation du droit monégasque au regard du Règlement Général relatif à la Protection des Données personnelles applicable sur le territoire de l’Union européenne depuis plus d’un an.

L’ACI, The Financial Markets Association a été créée en 1955, pour rapprocher les professionnels des marchés financiers. C’est la seule association financière constituée d’individus (plus de 9000 membres, dont 87 à Monaco) et non pas d’entités professionnelles. Présente en Principauté depuis 1991, l’ACI développe essentiellement une activité de Formation gratuite liée au domaine de la Finance, dispensée par des professionnels de la Place.

Lors de ce 3ème petit-déjeuner, Robert Laure, Président, et Sophie Gest, Vice-Présidente de l’Association, ont détaillé l’activité de Formation : 17 cours l’an dernier, 430 participants dont 83 % sont des professionnels de la Finance, sans compter des étudiants d’écoles et d’instituts d’études supérieures, des collaborateurs de Sociétés de Gestion, de Family Offices, et un certain nombre de collaborateurs d’entreprises de secteurs d’activités diverses.

Robert Laure conclut ce petit-déjeuner en annonçant, pour le mois de mars 2020, un dîner de clôture du cycle de formations 2019/2020 portant sur le thème des risques et de l’Investissement Socialement Responsable.

CFM Indosuez Wealth Management vient d’être élue Meilleure Banque de Monaco pour la troisième année consécutive par le magazine international Global Finance. Réalisé dans près de 150 pays, ce classement reconnu vient récompenser cette année les acteurs qui ont su conjuguer l’excellence dans la qualité des services offerts aux clients sur des marchés très volatils et la publication de solides résultats tout en construisant le socle d’une croissance durable. Par ailleurs, pour son classement 2019, Global Finance a été particulièrement attentif à la capacité d’innovation des banques pour transformer leurs établissements et répondre ainsi aux enjeux et défis de la banque privée de demain.

Dans sa réunion de ce jour, le Conseil d’administration de la CMB, présidé par M. Etienne Franzi, a nommé M. Francesco Grosoli Administrateur délégué de la CMB à compter du 15 mai 2019.

M. Grosoli, 52 ans, de nationalité italienne, possède une solide expérience internationale en banque privée, acquise au sein d’institutions de premier plan telles que Barclays, HSBC et BSI. M. Grosoli connaît bien le secteur bancaire à Monaco, où il réside depuis 1975 et où il a occupé de nombreux postes d’envergure tels que Directeur de HSBC Private Banking jusqu’en 2007. Il a occupé des postes à responsabilités croissantes au sein de Barclays, dont le dernier en date était celui de CEO de Barclays Private Bank EMEA et Monaco.

La nomination de M. Grosoli vise à favoriser une croissance significative de la CMB et une coopération accrue avec la division CIB de Mediobanca et la plate-forme AM, dans le cadre du développement des activités de Gestion de Patrimoine dans l’ensemble du Groupe.

Le Conseil d’administration de la CMB tient à remercier l’Administrateur délégué Werner Peyer pour son activité depuis 2010. M. Peyer continuera à oeuvrer pour la CMB en tant que vice-président non exécutif.

La 3ème conférence Sohn Monaco Investment se tiendra le jeudi 6 juin 2019 au Monaco Yacht Club, sous le haut patronage de H.S.H. le Prince Albert II de Monaco. Elle réunira les principaux gestionnaires de fonds spéculatifs européens afin de présenter leurs idées d’investissement les plus convaincantes, tout en collectant des fonds essentiels pour soutenir les soins et le traitement du cancer pédiatrique.

La Sohn Investment Conference  rend hommage à la mémoire d'Ira Sohn, un professionnel de Wall Street qui a perdu son combat contre le cancer à l’âge de 29 ans. Depuis sa création en 1995, la Sohn Investment Conference rassemble le secteur financier mondial pour une journée passionnante où les principaux investisseurs mondiaux livrent un aperçu du marché très attendu. Grâce à ses conférences, actuellement organisées dans 11 villes des cinq continents, la Sohn Conference Foundation a généré plus de 85 millions de dollars de dons de bienfaisance provenant du monde financier.

Informations et inscriptions : www.sohnconference.org/monaco
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Monaco Economic Board (MEB), la Banque Populaire Méditerranée et Gramaglia Assurances ont organisé une nouvelle conférence « Risque Pays : analyse et opportunités des entreprises » menée par Julien Marcilly, économiste en chef de Coface.

Après avoir dressé le bilan 2018, année au cours de laquelle s’est produit un ralentissement généralisé de l’économie, Julien Marcilly souligne que les capitaux ont eu tendance à se réfugier dans les pays développés même si l’Italie a été touchée par une certaine défiance des investisseurs.
Cette année d’élections européennes met en lumière les incertitudes politiques planant sur le continent : scepticisme vis-à-vis des institutions, Brexit, mais aussi pessimisme. Les effets indirects du protectionnisme ambiant et de la guerre commerciale USA-Chine devraient particulièrement se faire sentir en 2019.

Quant aux pays en voie de développement, le risque pèse surtout sur ceux dont l’économie est tournée vers l’extérieur comme la Turquie, le Chili, certains pays d’Europe de l’Est, ou encore l’Afrique, où les tensions montent.

Pour conclure, malgré les incertitudes qui pèsent sur 2019, Coface a amélioré la note de 9 pays pour une seule dégradation. Signe que la capacité de résilience de l’économie mondiale est encore envisageable.

2018 12 news cfm ferragut

Mathieu Ferragut est nommé Directeur général de CFM Indosuez Wealth, filiale du groupe Indosuez Wealth Management à Monaco, à compter du 3 décembre 2018.
Entré au Crédit Lyonnais de Singapour en 1996 comme chef de projet puis Chief Operating Officer (COO) pour la région Asie, Mathieu Ferragut a rejoint en 2000 la filiale du Crédit Lyonnais à Miami en tant que Responsable de la Conformité et COO. En 2007, il est nommé Directeur général adjoint de CA Indosuez Wealth (Miami), puis Directeur général.
Il supervisait jusqu’à présent les activités du groupe Indosuez dans les Amériques, comme Responsable de la zone Amériques depuis juin 2013 et Directeur général de CA Indosuez Wealth (Miami) depuis 2016 (fonction qu'il avait occupée de 2008 à 2013).
Mathieu Ferragut est diplômé de l’ISC Paris, titulaire d’un DESS Marchés financiers et Finance internationale de l’Université d’Aix-Marseille.